Taxes agricoles: l’inaction du gouvernement met en danger l’économie touristique

IMG_2402 (3)

Bonaventure, le 3 février 2017- Le député de Bonaventure et porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, de faune et de parcs, Sylvain Roy, demande au gouvernement de respecter les agriculteurs et de s’entendre avec ces derniers pour ne pas mettre en danger la saison touristique hivernale.

« Le nouveau ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, doit régler une fois pour toutes et de bonne foi, le dossier litigieux de la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles. Tout comme le tourisme hivernal, l’agriculture joue un rôle significatif dans l’économie régionale et en ce moment, le gouvernement libéral affaiblit les deux industries par ses positions. Les hôteliers et les restaurateurs de la Gaspésie ne peuvent se permettre des pertes de revenus aussi importantes, dans le contexte économique actuel », dénonce Sylvain Roy.

« Une partie de la clientèle annule présentement des réservations par crainte de se voir bloquer le chemin ou de devoir s’aventurer sur des sentiers non entretenus. Ce sont des centaines milliers de dollars dont pourraient être privés nos commerçants. Le ministre doit s’entendre avec les agriculteurs dans les plus brefs délais, car c’est au cours des mois de février et de mars que l’on connait le plus fort achalandage dans les sentiers », ajoute le député.

Le député invite le gouvernement à ne pas prendre en otage, par son laxisme, l’industrie touristique hivernale.