Optilab: Sylvain Roy inquiet pour les emplois en Gaspésie

img_7456 img_7455 img_7454

Québec, le 3 novembre 2016 –  Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, joint sa voix aux travailleuses et aux travailleurs inquiets des conséquences de la centralisation du projet Optilab qui pourrait causer plus de 20 pertes d’emplois de qualité dans le milieu de la santé en Gaspésie. Le député a d’ailleurs dépêché son personnel politique ce midi aux hôpitaux de Maria et de Chandler, en soutien aux employés.

« Étant retenu à Québec pour les travaux à l’Assemblée nationale, j’ai demandé à mes attachés politiques de se rendre aux manifestations qui se tenaient aujourd’hui à Maria et à Chandler pour soutenir nos travailleuses et nos travailleurs. Malheureusement, la centralisation se poursuit et avec le projet Optilab, ce sont encore les régions comme la nôtre qui écopent.  La déconstruction libérale du système de santé fait mal à la Gaspésie.  Après des compressions sans précédent depuis deux ans et demi, voilà qu’on s’attaque à une expertise essentielle pour la population gaspésienne », a indiqué le député de Bonaventure.

Échantillons et centralisation

Le député de Bonaventure s’inquiète également pour le transport, la sécurité et la traçabilité des échantillons en cas de centralisation des laboratoires.

« Plus il y a de transport sur de longues distances et à différents endroits, plus il y a des risques de perte de traçabilité des échantillons. Pour plusieurs patients, la perte d’une analyse peut avoir de graves conséquences sur un délai d’un diagnostic ou encore le traitement et le suivi d’un problème de santé, d’une maladie.  Juste la semaine dernière, plusieurs d’échantillons qui devaient se rendre de l’Abitibi à Montréal pour analyse ont été perdus.  C’est inacceptable !  Le ministre de la Santé, monsieur Gaétan Barrette, doit se rappeler que les premiers touchés par les mauvaises décisions du gouvernement libéral, ce sont les citoyennes et les citoyens des régions », a conclu Sylvain Roy.