Crise économique et révolte des Paspéyas

En 1886 la Gaspésie a vécu la pire crise économique de son histoire. La Jersey Banking Company déclare faillite, 4000 gaspésiens perdent leur emploi sur une population de 40 000. Un désastre. Tout ferme, il n’y a plus de travail ni nourriture. L’aide gouvernementale est minime et la famine s’installe. Malgré l’insistance de l’église, à Paspébiac ça va brasser fort. «Un Paspéya, ça n’a pas l’habitude de laisser ses enfants crever de faim».