Le changement de la réglementation quant à l’achat du permis de chasse par les chasseurs non-résidents

M. Sylvain Roy a corriger une iniquité dans la chasse à l’orignal, qui permettait aux non-résidents de chasser sans permis. 

Depuis 2014, les non-résidents sont tenus de se munir d’un permis pour chasser l’orignal à l’arme à feu dans une zone de chasse déterminée, au plus tard la veille de l’ouverture de la chasse, et ce, au même titre que les québecois.

«C’est quelque chose qui trainait depuis une vingtaine d’année. Les chasseurs m’ont souvent interpellé. C’était inéquitable pour les Québécois», avait mentionné M. Roy à l’époque.